Salle des alliances

Accord envers le clan l'Avalanche


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Numéro 3 : Nice Ursg Mal Propre la montagne qui accouche d'une souris, le mal du siècle ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Dans l'auditorium n°3 de la Banque Cybermondiale, les techniciens s'affairent...
Tout semble prêt pour accueillir le débat qui doit se dérouler dans cette salle.



La salle est plus confidentielle que les autres, signe sans doute que les organisateurs attendent moins de participants dans ces murs, mais le visage du futur DCR de la Corporation apparait en projection, alors que les 1ers arrivants s'installent dans la pièce...
Le film d'introduction débute, révélant un Captain Ital souriant. L'avantage des petites salles, c'est que l'on est toujours moins loin de l'écran...

Mesdames et Messieurs les responsables Cybermondiaux,
Ne pouvant me dédoubler dans les différents espaces de discussion, c'est par l'intermédiaire d'un écran que je vous accueillerai.
J'espère que vous me pardonnerez, mais rassurez-vous, je reste dans la régie-média de la BCM pour intervenir à tous moments.

Je ne m'éterniserai pas dans mes remerciements concernant votre présence, j'aurai toutes les occasions pour le faire de vive-voix, dans nos discussions privées.

Donc... Le sujet qui nous préoccupe ici a été formulé ainsi :

Politique : NICE, URSG, Mal-Propre, ... La montagne qui accouche d'une souris, le mal (le Bien[Wink]) du siècle ?


Bon, ce débat, je l’ai évoqué sur la place publique pour son coté un peu racoleur, mais il ne m’inspire pas plus que ça, je l'avoue. En même temps, on m'a pas aidé, hein... [%(]

En gros, l’idée, c’était de se demander si des « projets » dont l’ambition est de changer la face du Cybermonde ont toujours (ou déjà eu) vocation à voir le jour s’ils ne sont portés que par une seule ou une minorité de puissances ... *respire*

Et, si oui, comment évaluer la portée de leur pertinence ?

Et, au-delà, s’il en était un qui pourrait fédérer l’ensemble des nations autour d’intérêts communs ?

Genre Mal-Proprétiser les provinces indépendantes pour les contraindre à prendre position sous la bannière d’un drapeau reconnu par les instances cybermondiales, par exemple.
Après avertissement d'expropriation et dédommagement pour aller s'installer ailleurs, éventuellement, j'peux pas sacquer les rebelles par principe, mais on est pas des bêtes, non plus.
Mais bon, là, c’est une idée à la noix, donc je compte sur vous pour faire mieux...

Là, j’peux difficilement faire moins long et plus vague, comme préambule, hein

Voilà.
La parole est à vous et les micros circulent.
Il serait donc dommage que vous ne vous en saisissiez pas..

Voir le profil de l'utilisateur
Aurore : Mae brune

Cap. Ital a écrit :

Genre Mal-Proprétiser les provinces indépendantes pour les contraindre à prendre position sous la bannière d’un drapeau reconnu par les instances cybermondiales, par exemple.
Après avertissement d'expropriation et dédommagement pour aller s'installer ailleurs, éventuellement, j'peux pas sacquer les rebelles par principe, mais on est pas des bêtes, non plus.
Mais bon, là, c’est une idée à la noix, donc je compte sur vous pour faire mieux...



Vous ne connaissez pas mieux que ça le Mal Propre monsieur Ital ? [o(]
Vous me surprenez. Pourtant on en avait déjà parlé.

Vous les non-initiés je vous guide pour plus de détails.

extraits :

Le Mal Propre consiste à raser Tout ce qui est inutile dans des provinces et villes désertées pour rendre à la nature les espaces qui lui furent jadis dérobés, et à déplacer les populations restreintes vers d'autres contrées plus vivantes.
Il s'agit à travers ça de créer de belles et vertes réserves naturelles, tout en participant à un dynamisme social par le rassemblement de populations séparées. Le Mal Propre sera de fait bénéfique pour tous, et l'Empire invite le Cybermonde à l'appliquer.

Dans tous les empires il est des exemples de villes et provinces désertées, qui ne mériteraient pas mieux que d'être rasées et vidées comme le furent Bauhaus, Requiem et Oshiriville. Certains l'ont même été depuis fort longtemps et avec une parfaite acceptation comme les Jardins des Bruyères et des Jasmins en Irendol ou la bourgade de Colisée en Acropole ou mieux encore le Diocèse de l'omniscience en Seele.

L'Empire invite tous les états à prendre une part active au Mal Propre et à contribuer de raser les villes qui au jour que nous sommes comptent bien trop peu de population pour continuer encore à vivre d'elles-mêmes et à convier les dernières personnes qui y restent à se déporter vers d'autres lieux.


Comme déjà dit ce ne saurait qu'être bénéfique. Autant pour la nature que pour la civilisation.
Tout le monde pourrait y trouver son compte.

Le Paradigme verrait se multiplier les réserves naturelles animalières.
L'Empire pourrait faire démonstration de sa force dans le rasage de ces villes.
La Palladium si elle y participait pourrait récolter des biens abandonnés sur place dans ces villes mortes.
La Confédération verrait peut-être plus de débats et moins d'abstention dans ses urnes.
Le Khanat des duels pour définir qui s'en va des provinces; ceux qui perdent leurs combats.
La RK aurait plus de main d'oeuvre pour miner.
La Noblesse ruthvène aurait ses serfs au plus prêt d'elle pour la servir.
Et la Seele pourrait réconforter des gens éplorés de devoir partir et les pousser plus aisément à la prière.

Comme vous le voyez, avec un peu de réalisme ou d'imagination, il y a moyen pour tout le monde de profiter du Mal Propre, alors pourquoi ne pas le faire ? [o)]

Voir le profil de l'utilisateur
Frère Bachar : proc caraibe

Aurore Cérès a écrit :

La Palladium si elle y participait pourrait récolter des biens abandonnés sur place dans ces villes mortes.


Comme le disait un défunt ami, je serais tenté de vous répondre : "LOL"
Sans déconner, vous croyez qu'on joue ici ? Genre tranquille de nous prendre pour des pauvrettes ?
Va falloir trouver des arguments plus racolleurs hein, parce que là, vous êtes mal partie [8(]

Moi je suis d'avis que fermer province sur province ne servira pas à grand chose, mais qu'il faut aller trouver les gens directement chez eux et les pousser à interargir cash avec le monde qui les entoure .. En bien comme en mal, genre les forcer à un petit coup de gueule sur la place publique ça paye pas de mine, c'est pas la mer à boire et ça fait du bien de temps en temps vous voyez le truc ? "Quand tu ne sais plus où tu vas, regarde d'où tu viens" disait Fatal Bazookra .. De quoi sont nées toutes nos positions politiques ? De coups de gueule les potes, alors pourquoi on essaierait pas de faire bouger les enracinés, en douceur ou par la force ?

Bachar, le proxénète le plus cool de ton quartier

Voir le profil de l'utilisateur
Cap Ital

Aurore Cérès a écrit :

[maroon]Vous ne connaissez pas mieux que ça le Mal Propre monsieur Ital ? [o(]
Vous me surprenez. Pourtant on en avait déjà parlé.
[...] Le Mal Propre consiste à raser Tout ce qui est inutile dans des provinces et villes désertées


J'ai Mal saisi la théorie malproprétisante, Très Chère Aurore.
C'est juste qu'à mon sens, vous gagneriez peut-être à trouver un consensus, ou tout au moins plus de partenaires, en définissant plus avant la notion d'inutilité des provinces à Malproprétiser.

Qu'est-ce qui est inutile, qu'est-ce qui ne l'est pas ?

En Corporation, par exemple, il me sera difficile de convaincre les actionnaires d'investir dans la destruction de propriétés privées sans bénéfice autre que "ça fait plus propre", au risque qui plus est de mettre à mal certains de nos intérêts contractuels, sauf éventuellement si elles appartiennent à des provinces indépendantes, qui, par définition, "n'appartiennent" à personne de contractuellement identifiable. En jouant sur les flux de réfugiés, et par là-même, d'une nouvelle main d’œuvre bon marché, l'argumentaire pourrait être entendu.

Il faudrait cependant que ces provinces non-contractuelles aient la possibilité, avant de se faire mal-propiser, d'intégrer le marché en rejoignant un drapeau coté en bourse.

___

Dans son sang coule le haut-sérum banano-capitaliste (HSBC),
boosté au « Flouz-rayon ». Ce traitement a permis à son
métabolisme de survivre à sa cryogénisation !
Arme de destruction propagandiste massive,
Adepte de la Légitime Dépense, aujourd’hui, il revient

Voir le profil de l'utilisateur
Eguene : pm

Kamarades déviants,

Sachez que je ne sais pas de quoi vous parlez. Les anagrammes non définis, les thermes non explicité, doivent l'être pour que le débat soit intelligible par tous. Qui connait encore l'URSG ? Dites le moi. Je n'ai jamais entendu le terme de NICE ou de Malpropre avant... C'est dire le non évènement.

La politique doit se vivre au présent. Rien ne sert de verser dans une nostalgie malsaine. Les idées passées doivent rester la ou elles sont. Il n'est biensur pas exclus de les réutiliser ou de continuer une action dans le temps, mais dela faire un débat dessus... Autant parler de gaufres et du tricycle quoi !

Pour le cas des provinces rebelles, la grande et glorieuse Républik de Kraland ne conçoit pas la non affiliation de provinces a une puissance cybermondiale. Les territoires rebelles servent de toutes façon les desseins de nos gouvernements et il serait hypocrite d'affirmer la chose contraire.

Le sujet sous tendu par l'ensemble des propos tenus est la fermeture administrative de provinces sous peuplées. C'est un problème récurent et qui empêche une optimisation des chaines de produktion des bombardiers, entre autre.
Nos bombardiers aprotent le Bonheur Universel et Grafitik (BUG) aux populations locales. Ils permettent d'avoir une vision neuve des choses et de rekonstruire en neuf, ce qui occupent les maçons et les métiers du bâtiment d'une façon générale. L'effort produit génères des ressources financière pouvant être facilement kolectivisé par les états. Les population sont accueillies dans des territoires dynamiques et assure une nouvelle donne grafitik local, ainsi tout le monde est gagnant. Le rôle social du bombardier n'est donc plus a démontrer.

___

Eguène Von Rich[*b]. Sale gosse.
1/4 mort, 3/4 vivant. Erreur de la nature improvisée. Futur grougrou de la bonheurititude universelle (quand il sera grand). Dernier disciple du grand maitre pokramon Thélos. Aime faire du tricycle.
Pupille de la nation en non recherche de sa mère biologique.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Djeen : Grand Khan le Jeu 27 Aoû - 20:56

Aurore Cérès a écrit :

On en revient toujours au même, je suis toujours fermement opposé à votre principe de fonctionnement ....

Je continu à penser qu'une population faible attachée à sa terre, au développement de son environnement vaut mieux, qu'une réserve de désœuvrés sans lien particulier ( sinon la nationalité )

Et pour donner un exemple flagrant .... on peut comparer auguste perspective en Boulétie aux 3/4 des quartiers de l'ile de Kraland .... et pourtant il y a un rapport de population de 1 pour 10 ...

En cette période de grande sieste annuelle, nous ne devons absolument en aucun cas casser la motivation des rares éveillés qu'il reste .... le Mal propre est un tueur d'espoir et de motivation ... ( même constat pour le principe de guerre sale qu'est le BUG ...)

___

Porte parole de l'esprit Boulet ...

Djeen [*n] de [*n] Valis

Voir le profil de l'utilisateur
Aurore : Mae Brune

Djeen [*n] de [*n] Valis a écrit :

> En cette période de grande sieste annuelle, nous ne devons absolument en aucun cas casser la motivation des rares éveillés qu'il reste .... le Mal propre est un tueur d'espoir et de motivation ... ( même constat pour le principe de guerre sale qu'est le BUG ...)

Je vous trouve Mal pessimiste !
Les aléocrates au 5 pics et les Paradigmiens sur l'île aux kanards ne partagent pas cette impression.
Le travail se fait avec fougue.
Vous devriez y songer.

Et puisqu'en effet plusieurs quartiers de l'île de kraland sont désertés, il faudrait en raser quelques uns. C'est ce que j'avais déjà suggéré.

Je précise au passage que si les rouges tiennent à provoquer l'Empire on appliquera le Mal Propre chez eux, même si la province ciblée peut s'avérer vivante.

Voir le profil de l'utilisateur
Cap Ital

Eguène Von Rich[*b] y va cash dans la propagande Graffitike, et c'est le moins que l'on pouvait attendre de lui :

Kamarades déviants [...] La politique doit se vivre au présent. Rien ne sert de verser dans une nostalgie malsaine [...] Le sujet sous tendu par l'ensemble des propos tenus est la fermeture administrative de provinces sous peuplées[...]BUG


Viant parmi les Viants,
Premier de tous les Ministres de la Glorieuse,
Kamarade Von Rich,
Merci.

Par cette synthèse finement ciselée, vous avez habilement rappelé à tous le contexte socio-politique kralandais et l'objet de ce débat.
Et je constate que nous sommes déjà d'accord sur 2 fondamentaux : l'inactivité des masses prolétariennes est une hérésie, et l'optimisation des chaines de produktion un objectif louable.
J'ai toujours dit que la Corpo n'était qu'une Républike décomplexée [:]].
Bon, à titre personnel, j'ai plus de réserve que vous, mais c'est normal, sur l'optimisation du Bonheur par le bombardement, mais c'est un détail...

Toujours est-il que la problématique est posée. Et que la réponse ne peut qu'être collégiale, à mon sens.
Car au delà de leurs gros bombardiers et de leur réserve sans fin de poudre noire, ni l'Empire, ni la Glorieuse, ne me paraissent avoir de solution.
Et pour rebondir sur les propos du Grand Khan, sans forcément être en accord avec les critères qu'il évoque, certaines provinces méritent sans doute que leur compétitivité soit reconnue.

Si tous s'entendent à minima sur la nécessité d'entrer dans une logique de compression d'effectifs, je propose donc la constitution d'un Comité du Plan Social Cybermondial (CPSC, pour ceux qui aiment les acronymes...) chargé de réaliser un audit de nos filiales respectives, à partir de critères mis en commun. Transparence, objectivité, évaluation clinique. Paf.
A l'issue de l'audit, le CPSC pourrait se prononcer sur un accord collectif qui déterminera le contenu du Plan Social et de mise en œuvre des licenciements, ainsi que le reclassement éventuel des prolots et cadres locaux au sein de nos Puissances respectives.

Soyons clairs, cependant : la Corporation ne peut pas accueillir toute la misère du monde [:n]!
Mais elle peut prendre sa part dans cette masse de production à bas salaire.

___

Dans son sang coule le haut-sérum banano-capitaliste (HSBC),
boosté au « Flouz-rayon ». Ce traitement a permis à son
métabolisme de survivre à sa cryogénisation !
Arme de destruction propagandiste massive,
Adepte de la Légitime Dépense, aujourd’hui, il revient…

Voir le profil de l'utilisateur
Chloris : ambassadrice

a destruction contrôlée apportée par le projet Mal Propre a pour but, comme annoncé ailleurs, la fermeture administrative de villes, pour redensifier un nombre limité de centres de population. La gestion de flux de population, entrant comme sortant, est une question d'adaptabilité de tous temps. Nous parlions de Kraland ici, et rappelons-nous de l'infâme Quartier des Quiches qui y fut établi il y a bien longtemps déjà. Cette prolifération était au fond l'inverse de ce dont il est question dans le Mal Propre. A ceci près que l'effacement urbain est guidé par un unique concept, alors que la prolifération de centres urbains attachait à chaque nouvelle ville un concept unique.

Et avec ce concept sont venues des mémoires. Des histoires. Une culture. J'ai connu une époque où Bamboutopia n'existait pas. Et elle est sur la liste des centres urbains en passe d'être fermés. Le résultat d'une époque à l'autre est le même. Mais, ces années entre ces deux points de l'histoire? Je pense qu'ils ont compté pour quelque chose. Un quelque chose qui ne pourra être reproduit à l'identique dans une autre ville.

D'un point de vue culturel, ce genre de projet est donc selon moi une aberration infâme. Oui, mais. L'héritage de cet ordre, c'est bon pour les musées, les réalités du monde ont changé, et ces démolitions représentent un crime nécessaire.

Mais, et ça me déçoit presque que vous n'ayez amené la question de cette façon Captain: A qui profite le crime?

A mon sens, il n'y a qu'à regarder du côté de ses perpétrateurs. Les gouvernements. Constituer un gouvernement est une gageure, une torture si on cherche à avoir une majorité de gens compétents avec lesquels il est possible d'entreprendre, et ce même dans les nations les plus peuplées. Et si on cherche à renouveler un minimum les personnes, alors là... A ce titre, la fermeture administrative de divers lieux aide à contrôler les dépenses administratives, non seulement en terme d'argent, mais aussi en terme de personnes.

Alors, de là à venir à un idéal où les élections provinciales deviennent lieu de débats d'idées acharnés, où les élections sont contestées et passionnées, je n'y crois pas. Hormis quelques cas ponctuels, le pouvoir provincial est principalement un pouvoir sur la durée, la continuité, et le choix de confort. Qu'importe la taille de la province. Mais le simple fait qu'il y ait moins de postes à pouvoir donne plus de candidats pour les fonctions nationales.

Limiter l'offre, pour satisfaire la demande. C'est selon moi ce qui prime, devant les volontés directement idéologiques, ou les dangers culturels.

___

Chloris Leflis...
et caetera

Voir le profil de l'utilisateur
Medelin : commissaire

Moi ce qui me gêne surtout dans ces projets de vidage de province c'est qu'on évangélise le chaos, les attentats, la destruction. Depuis quand le terrorisme doit rendre service ? Je veux dire, on est là pour faire pression, pour inspirer la peur, le danger. On est pas salariés du BTP ! Le Wa$$up s'offusque d'être assimilé à un simple ouvrier potentiel. Apres dans le principe qu'on ferme des provinces je m'en balance personnellement.

C'est quoi le sujet déjà ? Ah oui..

Hum, pour pas faire trop de redondance avec celui sur le renouveau je vais envisager le sujet au sens large sans vraiment juger les projets cités : un projet commun peut il être partagé par toutes les nations du cybermonde ?
Bin. J'aurais envie de dire oui et non. Si on prend l'exemple des institutions cybermondiales qui sont les plus à même de porter des projets à grande échelle, on voit que rares sont celles qui réunissent la totalité des adhérents. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais là encore j'ai l'impression qu'elles ont plus de succès quand leurs dirigeants ne proposent rien, y'a que quand ils l'ouvrent qu'on leur crache à la gueule.

Avez vous en tête un projet porté par une institution qui aurait fait l'unanimité ? Moi pas.

Mamie Agatha avait lancé un concept pas mal avec le TCM mais elle a manqué rapidement de volontaires pour le faire durer.
Ce qui me fait me demander : un boss d'institution doit il compter sur lui même et lui seul pour mener a bien son projet et le déployer ?
Sous-entendu 1 : Il devrait être capable de faire l'unanimité mais en plus se démerder tout seul et pas trop en demander aux autres.
Sous-entendu 2 : le citoyen de base est individualiste à fond mais réclame aux autres du dynamisme. On tourne en rond ?

L'URSG, le NICE, le Mal Propre, ne sont certes pas des projets portés par des institutions mais c'est un peu le même principe ils essaient de faire reconnaître leur projet auprès des différentes nations ou provinces du cybermonde. Je trouve ça dommage qu'on les critique autant parce que si on n'est pas d'accord avec l'objectif ou la finalité on peut au moins les féliciter d'avoir réussi à faire de l'écho et à faire bouger les frontières ou les individus. Leurs idées n'ont pas constitué que du blabla dans le vide, elles ont eu des répercussions (bonnes ou mauvaises peu importe). L'essentiel c'est de constater qu'il y a de l'espoir et qu'il y a des gens qui sont capables de faire réagir et faire bouger les choses. Ce qui est rassurant et encourageant.

Après plus qu'à trouver le projet qui mettra tout le monde d'accord. [Very Happy]

Si je peux me permettre Captain l'idée du CPSC est bien, c'est pas con de faire des conventions de reclassement mais à mon avis c'est beaucoup trop social pour que nos citoyens individualistes aient envie de s'y intéresser. Après indirectement le M.A.D y contribue vu qu'ils proposent un relogement ailleurs où se trouve des opportunités professionnelles. Je devrais pas faire de la pub à mes opposantes politiques aléocrates mais bon.

Voir le profil de l'utilisateur
Orion : Mae Ruthvène

Hum ... De mon côté, quand j'entends parler des responsables de ceux qui forcent certaines provinces à ne plus être viables, leur première excuse est : "On a demandé l'autorisation aux citoyens et on leur a proposé de les emménager ailleurs !"

Désolé, chez moi, quand j'entends ça, ça me donne plus l'impression qu'il s'agit d'un "oui sous menace". En clair, ils déménageaient ou alors ces personnes allaient avoir une vie infernale car le groupe n'allait pas les lâcher jusqu'à ce qu'ils abandonnent.
D'ailleurs, ces personnes maintenant, les gens qui vivaient en Atasie ou en Sakrista, elles vont bien ? On les entend souvent ? Elles respirent la joie de vivre ? Je ne connais aucun témoignage heureux de leur part ... car il n'y a aucun témoignage à la base. Qu'est-ce qui nous force à déranger les autres dans leur petit confort ? Ils n'ont pas le droit de vivre isolés du monde ? Bon sang, c'est quoi ces organisations qui décident pour la vie des autres ? Elles se prennent pour les divinités du cybermonde ?

A partir de là, je n'ai aucune empathie pour ces groupes qui forcent la main ... Chaque province a une histoire. C'est à nous de contribuer à ce qu'elles perdurent. On perd un pan de l'histoire du cybermonde, un peu comme si on avait décidé de régler quelle "race" doit survivre ou non chez nous ... ce qui n'est franchement pas très glorieux en fin de compte.

Par contre, je reste d'accord avec Medellin : c'est un projet néfaste mais ça reste un projet que certains arrivent à concrétiser.
Moi-même, à l'époque de l'Inspection Ecologique, je peux confirmer ses dires : mes idées ont tenu un mois, un mois et demi et après, zou ...
C'est pas simple de se faire entendre de nos jours ... mais est-ce une raison pour alors agresser les silencieux ? J'en suis pas si sûr.

___

Possédé par un esprit du nom d'Artémia Shana.
Certifié "Encore plus toffe ketje que son père"© par Suskje !
Revenu enfin sous forme humanoïde !
Général de l'armée des animaux du N.A.Z.I. : Das Tierreich.
Anobli Chevalier Douces-Caresses de Spéculie par la Reyne Lady Georgiana Ruthven.

Voir le profil de l'utilisateur
Medelin : Commissaire

Nuance papillon ! Heu chaton

Je n'apprécie pas beaucoup le Mal Propre parce que je trouve que comme tu dis, il y a parfois des menaces derrière. Du genre : "Votre nation n'a pas rasé de province on va le faire pour vous si vous vous décidez pas. GUERRE". Je trouve que ça fait un peu ingérence. Sans compter ce qu'il s'est passé en Plaine Irradiée sous prétexte que c'était sur "leur liste" alors que les irradiés avaient passé 2 semaines à restaurer la ville et à lancer de nouveaux projets d'infrastructures. Faut pas faire n'importe quoi et pousser les gens dehors on est d'accord.

Par contre pour avoir passé un peu de temps aux Cinq Pics avec le M.A.D, je peux vous assurer qu'ils fonctionnent différemment. Ils mettent un point d'honneur à respecter le D qui veut dire diplomatique. Ils contactent tous les habitants et propriétaires pour avoir leurs avis avant d'entamer quoi que ce soit et il y a des négociations sur place. C'est également un grand investissement financier d'indemniser les personnes pour les aider à racheter des bâtiments pour se réinstaller, croyez moi que pas grand monde aurait envie de donner des milliers de thunes à tous les mecs qui passent (je peux vous dire que les caisses Aléocrates ont mal au cul et que c'est pour ça que je planque bien les thunes de la mafia dans un coin).

Concernant l'Atasie je connais pas donc je peux pas trop en parler mais aux Cinq Pics je suis allée faire un tour pour aider un peu au début et j'ai rencontré quelques habitants. Sebastor par exemple qui a été bourgmestre pendant longtemps a certes eu de la peine car il était attaché à la province mais il a compris que la province partait en couille, lui même ne réparait quasi plus aucun batiment en ville et puis bon il était un peu tout seul quoi. Je l'ai recroisé récemment à Dogma, je vais l'aider à s'installer et on va surement bosser ensemble du coup mais il avait l'air d'aller bien.
Y'en avait un autre aussi, Syd, il est parti au Niarkalistan suite à une proposition de Marie Bas de Laine, j'ai pas de contacts avec lui donc pas de nouvelles à partager, ptete qu'Aurore en a. Après quasi tous les autres c'était des aléocrates donc bon même si l'ancienne Sinécure a longtemps râlé pour défendre sa province elle a fini par se rendre compte que personne n'arrivait plus à tenir la ville.
Je me suis mariée sur l'IAK aussi qui était en plein élagage et j'ai pas vu une seule personne se plaindre sur place, les gens étaient même disposés à nous aider pour repartir en bateau ou proposaient du destockage dans leurs commerces.

Non quand c'est bien fait je pense que ça fonctionne, c'est juste quelque chose qui ne peut pas se faire partout et dans n'importe quelle province on est d'accord. Il sera donc limité dans le temps. Ce projet nécessite d'être à l'écoute des besoins et inquiétudes de chacun. Perso moi je suis pas assistante sociale alors bon j'aurais pas la patience.

Voir le profil de l'utilisateur
Echo : Mae vert

Oui, quand l'empire a énoncé l'idée la première fois au Paradigme, l'idée de pourrir les habitants avait été clairement énoncée ; afin de leur faire quitter leurs domiciles. Cependant, moi et d'autres nous sommes élevés contre ça et finalement cela ne fut jamais mis en place - du moins par aucune autorité ou citoyen Paradigmien. Et je confirme que le "Retour à la nature" comme nous l'appelons plutôt au Paradigme ("mal propre", ça fait quand même très brun) se passe actuellement bien et des discussions sont toujours en cours.

Les Paradigmiens comprennent le sens des sacrifices qu'on leur demande. Moi-même j'ai annoncé bien vouloir vendre à prix réduits quasiment tous mes commerces aux roses afin de diminuer un peu la douleur de ceux qui perdront tout dans cette opération.

Mais je comprends fort bien qu'il soit compliqué de voir le bien dans cette affaire, je ne l'ai pas vu tout de suite et quand je l'ai compris j'ai vu qu'il ne viendrai pas sans sacrifices et risques inhérents.

Voir le profil de l'utilisateur
Aurore : Mae brune

Orion[*m]D-C de Spéculie s'est plaint du Mal Propre :

> Chaque province a une histoire. C'est à nous de contribuer à ce qu'elles perdurent. On perd un pan de l'histoire du cybermonde, un peu comme si on avait décidé de régler quelle "race" doit survivre ou non chez nous ... ce qui n'est franchement pas très glorieux en fin de compte.

Mais cher monsieur de Spéculie, ne savez-vous donc pas que de nombreuses tribus et régions eurent des histoires, puis disparurent, mais, mais, mais ... demeurent quand même dans l'histoire à travers des archives.

Vous n'avez jamais entendu parler de la civilisations Krumériennes, dont ont dit qu'elle serait à l'origine de l'écriture il y a des milliers d'années de cela ?
Ils restent dans les archives de l'histoire et pourtant on ne sait même plus où vivaient-ils. Les krumériens ont déménagés, peut-être quand on leur a proposé d'aller vivre ailleurs.
Les grandes cilisations Krecs eet Kromaines sont encore d'autres exemples. Elles ont vécue, elles ont grandi puis ont disparu.

Ce que je veux dire c'est que l'histoire n'est pas une excuse. De toute façon vous aurez Mal chouiner vous ne parviendrez JAMAIS à refaire de l'Hélénie ce qu'elle était de sa défunte gouverneur Amy Allen (je crois que c'était ça son nom), alors pourquoi ne pas compter à la laisser dépérir comme en ce moment et pousser ses 5 derniers habitants à aller voir ailleurs s'ils seraient utiles ?
De toute façon la duchesse Capri est-elle encore en vie elle-même ? Qui l'entend encore. Alors zou, proposez lui une autre destination et rasez donc l'Hélénie, qui ne fut même pas une province historique ruthvène d'ailleurs.

Songez-y à tout cela.


Medellin et Echo ont été plus nuancé :

Je te remercie pour tes interventions, Medellin.
Certes il y a des différences entre le MAD et le Mal Propre il y a quand même du bon dans chacun d'eux, surtout au vu de la démographie cybermondiale actuelle.

Quant au Paradigme, je me dois encore une fois de saluer son enthousiasme à applique le Mal Propre (quelque soit le nom qu'il lui donne) comme il fait sur l'Ile aux Kanards ! [Wink]
Et je le rassure, l'Empire n'a pas l'intention de lui demander de l'appliquer en Irendol, Accalmie, Grand Jardin ou l'Ecrin.

Voir le profil de l'utilisateur
Orion : Mae Ruthvene

Himm ?
C'est bien beau de parler d'histoire en disant qu'elle reste écrite, etc ...
Mais à côté, on commence à baratiner en parlant de "chouinage" sur l'Hélénie alors que de mon côté, j'en ait strictement rien à faire de cette province.
Comme quoi, balancer que ce n'est "que" de l'histoire tout en se plantant royalement dans son discours qui évoque une partie de celle-ci, c'est un peu ironique en soi. On croit connaitre les gens et leurs pensées et au final, on parle dans le vent.
L'Hélénie me concerne pas et je ne connais même pas à son sujet, ni son état de décrépitude ou le reste.
Je sais juste le plus important au sujet de l'Hélénie, ce qui visiblement, vous a fait manqué de jugeote : L'Hélénie est l'ancienne Spéculie.
A partir de là, je m'intéresse plus à la Spéculie qu'à l'Hélénie.
Mais au moins, merci d'égayer ma journée, j'aime bien corriger les gens.

Voir le profil de l'utilisateur
Aurore : Mae Brune

Orion[*m]D-C de Spéculie a écrit :

> Mais à côté, on commence à baratiner en parlant de "chouinage" sur l'Hélénie alors que de mon côté, j'en ait strictement rien à faire de cette province.

Et bien appliquez-y le Mal Propre alors puisque vous admettez vous-même n'en avoir RIEN A FAIRE ! [Wink]
Quant à cette histoire de Spéculie ... Je n'en ai jamais entendu parler. Apparemment ce doit être une province qui a dû être rasée, je suppose ?

Vous êtes marrant de contester le Mal Propre en nous parlant de quelque chose qui n'existe plus ! [3)]
J'ai déjà vu largement mieux comme argument.

Voir le profil de l'utilisateur
Orion : Mae Ruthvène

a Spéculie n'existe plus ?
Les livres d'histoire ne servent pas à rien ...
C'est d'ailleurs amusant en un sens ... Si vous connaissiez vraiment l'histoire aussi parfaitement que ça, vous verriez que mon discours n'est pas anodin.
Et le fait que j'en ait rien à faire de l'Hélénie n'empêche pas que d'autres personnes y vivent.
Je vais pas les virer pour le bon vouloir d'autrui. [Surprised]

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum